L’islam est bâti sur : témoigner qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Mohamed صلى الله عليه و سلم est son prophete

 

 

L’inviolabilité du sang du musulman (shaykh Uthaymin rahimahu Allah) - ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA
ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA

L’inviolabilité du sang du musulman (shaykh Uthaymin rahimahu Allah)

27 Septembre 2012, 07:10am

Publié par assalafia

Commentaire de shaykh Uthaymin rahimahu Allah

L'envoyé d'Allah montre par ce hadith que le sang du musulman doit être respecté , il est inviolable , il n'est permis de le verser que dans trois cas :

1 - Le marié qui commet l'adultère : C'est l'homme qui a consommé un mariage et qui a ensuite commis la formincation , son sang devient licite , il est désormais passible de la peine "al hadd" de lapidation "ar rajm" jusqu'à la mort .

2 - L'auteur d'un homicide volontaire : Il est passible de la peine du talion conformément aux paroles divines suivantes :

"Vous qui croyez , le talion vous est prescrit en cas de meurtre"

(sourate al Baqara verset 178)

Et Ses paroles :

Nous leur avons prescrit : âme pour âme

(sourate al Mâ'ida verset 45)

3 - Le renégat qui délaisse la communauté : Il s'agit là de celui qui se soulève contre le chef de l'Etat , il est en effet permis de le combattre juqu'à ce qu'il renonce à son acte et se repente envers Allah Puissant et Majestueux .

D'autres choses qui ne sont pas citées dans ce hadith rendent aussi licite le sang du musulman , or les propos de l'envoyé d'Allah sallallahu 'alayhi wa sallam s'ajoutent les uns aux autres et se complètent les uns les autres .

Leçons tirées de ce hadith

- Le musulman doit être respecté et son sang est inviolable

Le prophète sallallahu 'alayhi wa sallam a en effet dit : Le sang du musulman est interdit à verser sauf dans trois cas : Le marié qui commet l'adultère , l'auteur d'un homicide et le renégat qui délaisse la communauté .

- La léicité du sang du musulman dans ces trois cas

- La légalité du Talion , sauf si l'ayant droit de la victime accepte la rançon ou pardonne au meurtrier .

- Le devoir de lapider (par le chef de l'état) le fornicateur marié

- Le caractère permis de l'application de la peine du Talion . Toutefois l'ayant cause de la victime a le choix entre la peine du talion ou le prix du sang ou le pardon à titre gratuit.

- L'obligation de mettre à mort (par le chef de l'état) l'apostat s'il ne se repent pas .

(source extrait livre les 3 commentaire sur les 40 hadith an nawawi )

Commenter cet article

Theme: Delicate © 2012 - Hébergé par Overblog