L’islam est bâti sur : témoigner qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Mohamed صلى الله عليه و سلم est son prophete

 

 

hadith tres beau - ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA
ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA

hadith tres beau

7 Mars 2017, 17:39pm

Publié par assalafia

Certes Allah t'a pardonné ton mensonge...
 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit à un homme: « Ô untel ! Tu as fait telle chose ».
L'homme a dit: Non, je le jure par Celui en dehors de qui il n'y a pas d'autre divinité méritant d'être adorée.
Mais le Prophète savait qu'il avait fait cette chose alors il lui a dit: « Certes Allah t'a pardonné ton mensonge par le fait que tu rends véridique qu'il n'y a pas d'autre divinité méritant d'être adorée en dehors de Lui ».
(Rapporté par Abd Ibn Houmayd et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3064)

Deux points importants:

- Nous voyons dans ce hadith que la parole -La Ilaha Illa Allah- a été bénéfique à cet homme car il l'a dit en comprenant son sens et en le rendant véridique. Ainsi il est impératif de savoir que l'attestation -La Ilaha Illa Allah- a des conditions sans lesquelles elle ne profite pas à celui qui l'a prononcée.

L'imam Abder Rahman Ibn Hassan Al Cheikh (mort en 1285) a dit dans Fath Al Majid p 44: Celui qui atteste de La Ilaha Illa Allah est celui qui prononce cette parole en connaissant son sens et en agissant par ce qu'elle induit que ce soit dans son for intérieur comme dans ses actes extérieurs. Ainsi il faut forcément pour les deux attestations de foi la science, la certitude et agir par ce qu'elles induisent comme Allah a dit: -Sache qu'il n'y a pas d'autre divinité qui mérite d'être adorée par justice si ce n'est Allah- [Sourate Muhammad verset 19] et il a dit également: -Sauf ceux qui attestent de la vérité alors qu'ils savent- [Sourate Zoukhrouf n°43 verset 86].
Par contre le fait de prononcer cette parole sans comprendre son sens, sans en avoir la certitude et sans mettre en pratique ce qu'elle induit comme désaveu de l'association, comme sincérité dans les paroles et les actes (la parole du coeur et de la langue et les actes du coeur et des membres) alors ceci ne profite en rien par consensus.

Ainsi il est indispensable que chacun apprenne le sens de l'attestation de foi ainsi que ses conditions afin qu'elle soit pour nous un rempart contre le feu.

- Le hadith n'est en aucun cas une preuve que le mensonge n'est pas grave et que celui qui atteste de -La Ilaha Illa Allah- peut se permettre de mentir comme bon lui semble. Les textes du Coran et de la Sounna authentique sont nombreux sur l'interdiction et la gravité de cet acte.

L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Les textes du Coran et de la Sounna sont évidents concernant l'interdiction du mensonge. Il fait partie des péchés mauvais et des défauts les plus vils et la communauté est en consensus à propos de son interdiction ».
(Sahih Al Adhkar Nawawiya p 406)
 

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلم لرجل : يا فلان ! فعلت كذا
قال الرجل : لا والذي لا إله إلا هو
والنبي صلى الله عليه و سلم يعلم أنه قد فعله فقال له : إن الله قد غفر لك كذبك بتصديقك بلا إله إلا اللهه
(رواه عبد بن حميد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٠٦٤)
 
 



 
 
 

Commenter cet article

Theme: Delicate © 2012 - Hébergé par Overblog